Emballage plastique : le Pacte qui lutte contre le suremballage

Des groupes de l’agroalimentaire et de la grande distribution ont décidé de signer en février 2019 un “pacte” avec la secrétaire d’État Brune Poirson et des ONG pour réduire les emballages plastiques de leurs produits.

Les acteurs s’engagent contre le suremballage

Treize entreprises signataires s’engagent : Auchan Retail France, Biscuits Bouvard, Carrefour, Casino, Coca-Cola European Partners, Danone, Franprix, L´Oréal, LSDH, Monoprix, Nestlé France, Système-U, Unilever.

Ces grands groupes s’engagent notamment à cesser de recourir au PVC dans les emballages ménagers ou industriels d’ici 2022, et à « prendre des mesures pour éliminer les autres emballages problématiques d’ici 2025 ».

Chaque année, entre 6 et 8 millions de tonnes de plastiques sont rejetées en mer, causant la mort de centaines de milliers d’oiseaux et mammifères marins.

Le Pacte prévoie notamment qu’un point sur les avancées réalisées sera mis en place tous les six mois dès 2021, et un bilan sera rendu public chaque année. L’Etat, le WWF ainsi que la Fondation Tara devront agir comme garants et seront chargés de suivre ces avancées.

Un pacte qui incite au progrès

Notons que dans le secteur alimentaire, l’emballage représente jusqu’à 20% du coût du produit fini.

Par ailleurs les entreprises signataires s’engagent à atteindre 60% d’emballages plastiques recyclés d’ici 2022, contre 26% aujourd’hui. Mais aussi à développer de nouvelles idées d’écoconception ou des systèmes de ventes en vrac.